+41 22 817 18 55
La Newsroom
Bruellan

Antti Tilkanen – Les acteurs centraux des soins de santé dans le futur

12 novembre 2021

On peut trouver des moyens plus intéressants d’investir dans les soins de santé en développement en trouvant en amont des plateformes plus stables.

La pandémie de COVID n’a pas changé la trajectoire des soins de santé dans le futur, mais elle a mis en évidence certains développements technologiques récents et notoires. Les progrès considérables de la génomique au cours des dernières années ont permis un déploiement rapide des tests COVID, suivi de nouveaux vaccins efficaces et de la médication des symptômes graves. De nouveaux remèdes et traitements précis, voire personnalisés, sont créés à un rythme record à mesure que le séquençage et l’édition génétiques deviennent plus omniprésents.

Les entreprises pharmaceutiques traditionnelles continueront à dominer la commercialisation des médicaments. C’est ce qu’elles font le mieux et, avec les moyens financiers dont elles disposent, elles continueront à contrôler cet espace. La distinction entre les sociétés pharmaceutiques traditionnelles et les sociétés de biotechnologie n’est plus très appropriée, car la quasi-totalité des anciennes «grandes sociétés pharmaceutiques» sont désormais essentiellement des sociétés de biotechnologie.

Les grandes sociétés pharmaceutiques demeurent très dynamiques. La dynamique habituelle d’acquisition ou de partenariat avec des développeurs en phase de démarrage se poursuivra, car c’est un bon moyen pour les grandes entreprises d’«externaliser» en partie la phase de développement la plus risquée. La plupart des partenariats et acquisitions de développeurs en phase de démarrage ne sont jamais rentables, il s’agit avant tout de diversification: Les entreprises elles-mêmes, ou les investisseurs les plus spécialisés, ne peuvent pas prédire les résultats avec une bonne précision – ils préfèrent acquérir dix actifs en phase de démarrage en espérant que l’un d’entre eux sera un succès significatif. Les valorisations reposent souvent sur des conjectures quant à la probabilité de succès futur dans les essais cliniques ; ce n’est pas la combinaison la plus intéressante.

Les fabricants de médicaments (sans parler des hôpitaux et des assureurs) seront toujours confrontés à des pressions politiques importantes. Le prix de leurs produits relève principalement de la protection des brevets, et ils doivent continuellement produire de nouveaux produits pour remplacer les anciens. Il existe toutefois des entreprises qui ont des activités plus prévisibles et ne sont pas soumises à un examen public constant de leurs pratiques commerciales.

On peut trouver des moyens plus intéressants d’investir dans les soins de santé en développement en trouvant en amont des plateformes plus stables. Il est impossible de diviser le secteur en segmentant les acteurs d’une manière clairement définie, car de nombreuses entreprises opèrent dans des domaines adjacents qui évoluent rapidement et se chevauchent, mais nous pouvons dégager quelques domaines où les entreprises en place ont des positions fortes sur des marchés en croissance séculaire. 

Voici quatre exemples de domaines importants qui se sont développés pour gérer l’augmentation des connaissances scientifiques et des technologies, pour aider la machinerie de la R&D à fonctionner sans heurt et pour accélérer la voie vers des traitements avancés:

Les organismes de recherche sous contrat sont spécialisés dans la conception et la gestion des essais cliniques – et réalisent des bénéfices, que le médicament arrive ou non sur le marché. Les fournisseurs spécialisés dans la gestion et l’analyse des données augmentent l’efficacité et réduisent les coûts tout au long du cycle de vie du produit. Les organisations de développement et de fabrication sous contrat (CDMO) sont spécialisées dans la production d’une large gamme de composants de médicaments sur mesure et de services d’essai. Les services de diagnostic sont de plus en plus importants, car des données de plus en plus spécifiques sur les patients et les agents pathogènes sont nécessaires pour choisir le traitement le plus efficace.

Il existe des entreprises spécialisées comme Iqvia, Lonza ou Veeva, entre autres, qui ont créé des positions fortes, rentables et très durables sur le marché. De nombreuses entreprises opèrent dans plus d’un créneau. Thermo Fisher et Danaher sont des piliers importants qui regroupent sous un même toit les CRO, CDMO, l’analyse de données, les services de diagnostic et les équipements. Cette consolidation ne montre aucun signe d’affaiblissement, car il existe des synergies importantes en matière de consolidation, de croissance organique et de génération de liquidités abondantes avec des marges de flux de trésorerie disponibles supérieures à 20%.

Ces entreprises ne seront pas visibles aux yeux du public, mais elles sont d’une importance cruciale pour la mise sur le marché de nouveaux produits qui continuent à améliorer la qualité des soins de santé. Cette position durable sur un marché en croissance constante les détermine comme composantes intéressantes d’un portefeuille d’investissement à long terme.

 

Antti Bruellan

Source: allnews

La Newsroom
Bruellan

Panorama

Lire le Panorama Bruellan

Notre brochure de stratégie trimestrielle